WGTU #26: Multi-tasking – with Among Us (EN/FR)

Let’s see how this great deduction social game has us constantly switch from one task to another!

This article is also available on Medium.

This article is available either in video format or in text format — see below 🙂

Before we dive in, don’t forget that if you have some ideas of your own for future WGTU videos, either a topic or a game you’d like me to discuss, you can leave a comment on YouTube, contact me on Twitter or send me an email (at mina.pecheux@gmail.com) 🙂

I think it’s really cool we can build this series together, so feel free to share your thoughts!

And with that said – let’s dive in and discuss multi-tasking and video games.

Multi-tasking?

It seems pretty obvious that, by design, video games require us to handle several tasks at the same time. For example, you need to react to all the stimuli you receive constantly: the images, the sounds, the texts, the animations, the musics, etc. But of course, at a higher level, you also have to deal both with large scale goals and immediate emergencies, or with long-term states and sporadic events.

That’s something that we need to do in our everyday lives, too: we can be at the same time studying for our diploma and cooking some pasta for dinner – our brains are tuned to work with those multi-level objectives.

Nowadays, our modern societies are great at bombarding us with thousands of visuals, and sounds, and ideas an hour. We live in the rush, and we’re starting to consider multitasking like the norm.

Our modern societies are starting to consider rushing and multi-tasking like the norm… (Photo by Anna Dziubinska on Unsplash)

However, in this case, “multitasking” refers to something even more specific: it’s about doing several tasks of roughly the same level of complexity and abstraction at the same time. Here, we’re not referring to the various tasks a human brain has to execute to see the picture, analyse its content and identify an object. Rather, we’re talking about maintaining several complex thought processes in parallel at the same time, in order to solve multiple problem at once.

Again, that type of multitasking is present in lots of games – but one that has made it one of its core systems, is the great Among Us.

The example of Among Us

Among Us is an online multiplayer social deduction game developed by Innersloth and released in 2018 that was inspired by the movie The Thing, and the party game Mafia. It has you play as one of the little astronauts in the ship, or on the station, along with three to fourteen other players, and randomly assigns you one of two roles: either the crewmate, or the impostor. Impostors need to kill the rest of the innocent team, while crewmates have to accomplish a series of tasks and find out who the impostors are to vote them out.

Among Us is an online multiplayer social deduction with astronauts! (Image from: https://www.innersloth.com/)

The game offers two phases of gameplay: the phases “inside the ship” during which crewmates move to the various rooms to finish their tasks and investigate, and impostors try to kill them – and the debates during which the team argues about who might be the traitors. And although “doing your tasks” simply consists in solving super easy mini-games, and killing a crewmate is done with the press of a button, playing Among Us well requires quite some skill, in particular because each phase demands you switch to a different set of multi-tasks.

A multi-multi-tasking?

When you’re walking inside the ship as a crewmate, you have to find your way on the map, solve the various small puzzles, react quickly in case the ship is sabotaged all the while keeping track of the moves of all the other players so that you can deduce who’s a friend and who’s a foe. You may even want to temporarily derail from your main goals to go to the special rooms and check the camera feeds to catch some assassin in the act, or look up the vitals to see if anyone is down. If you’re an impostor, you have to put up a good front by faking tasks, create traps for the teammates and evade their surveillance after committing a crime, plus optionally create some emergencies here and there to confuse everyone. And you have to do all of this while silently planning ahead with your impostor partner, in the hope of clearing each other at the next debate.

Then, when such a discussion happens, you have to participate in the exchange to contribute all the possible clues and suspicious actions you might have noticed, or defend yourself if you’re accused of being an impostor. Sometimes, you even have to decide whether you should self-sacrifice for the good of your traitor partner… or betray them to save your own skin! Since the phase is timed, crewmates have just a couple of minutes to properly share their info, bring it together into a credible reconstruction of the last round and give their judgement.

All those tasks vary in lengths, immediacy, time to consequence and required cognitive function… but the whole set sums up to be a pretty great and brain-teasy exercise!

Among Us offers a plethora of little puzzles… but also a lot of other parallel implicit tasks! (Image from: https://www.innersloth.com/)

Playing with everyone

Another interesting feature of the game is its full cross-platform play possibilities that allows people to join the same game while being on computers, mobiles or consoles. It might seem like just a cool trick, but it’s actually a bit more than that. The platforms players use often dictate the type of games they play and, in turn, the type of players they are. There is, of course, no absolute rule, and everyone is unique, but generally speaking, someone who plays solely on their smartphone doesn’t have the same gaming background as a PC aficionado.

This also results in people that are used to different time scales in their games – desktop games are typically more focused on long-term strategy and reflexion than mobile apps! This can have direct implications in terms of risk management, foresight and debate skills…

In short, Among Us manages to pack together a plethora of puzzles, either explicit or hidden under the hood, and offers intense sessions of action-investigation-deduction-party moments!

Conclusion

So, what if Among Us, even if it is the greatest team “unbuilder” of all times, was also a superb way of improving your multi-tasking skills?

And please, tell me in the comments: do you sometimes forget, too, that this ship is just filled with cameras?

I really hope you enjoyed this article – don’t forget to like and share this article if you did! And of course, if you have any other idea of games that taught us something without us noticing, go ahead and tell us in the comments!

As always, thanks a lot for reading, and see you soon for the rest of this series!

Cet article est disponible sous format vidéo ou texte – voir ci-dessous 🙂

Avant toute chose, n’oubliez pas que si vous avez des idées pour de futures vidéos WGTU, aussi bien un sujet qu’un jeu que vous aimeriez que j’étudie, vous pouvez laisser un commentaire sur YouTube, me contacter sur Twitter ou m’envoyer un mail (à mina.pecheux@gmail.com) 🙂

C’est toujours un plaisir d’échanger avec la communauté et de construire cette série avec vous, alors n’hésitez pas !

Et ceci étant dit … aujourd’hui, parlons un peu de jeu vidéo et multi-tasking.

Multi-tasking ?

Ça semble assez évident que, par définition, les jeux vidéos nous demandent de gérer plusieurs tâches en même temps. Par exemple, on doit réagir à tous les stimuli que l’on reçoit en permanence : les images, les sons, les textes, les animations, les musiques, etc. Mais bien sûr, à un niveau plus abstrait, on doit aussi s’occuper d’objectifs à grande échelle et d’urgences immédiates, ou d’états au long cours et d’évènements sporadiques.

C’est quelque chose que l’on fait aussi dans notre vie de tous les jours : on peut être à la fois en train d’étudier pour notre diplôme et en train de cuire des pâtes pour le dîner – nos cerveaux sont faits pour travailler avec ces différents niveaux d’objectifs.

Et nos sociétés modernes sont d’ailleurs très douées pour nous bombarder de milliers de visuels, sons et idées à l’heure. On vit dans le rush, et on commence à considérer le multi-tasking comme la norme.

Nos sociétés modernes considèrent maintenant l’accélération constante et le multi-tasking comme la norme… (Photo by Anna Dziubinska on Unsplash)

Sauf que cette fois, quand on parle de multi-tasking, on s’intéresse à un cas plus particulier qu’avant. Ici, le multi-tasking, c’est le fait d’accomplir plusieurs tâches relativement complexes et abstraites en même temps. On ne fait donc pas référence aux différentes tâches que notre cerveau doit réaliser pour voir une image, analyser une image et y reconnaître un objet, par exemple. On parle plutôt de cette faculté que l’on a à maintenir plusieurs processus de réflexions en parallèles en même temps pour résoudre plusieurs problèmes à la fois.

Ce type de multi-tasking est, lui aussi, présent dans beaucoup de jeux vidéos – mais un qui l’a utilisé au coeur de ses mécaniques de gameplay, c’est l’excellent Among Us.

L’exemple d’Among Us

Among Us est un jeu social en ligne de déduction développé par Innersloth et sorti en 2018, qui a été inspiré par le film The Thing et le jeu classique du Loup-Garou. Il nous plonge dans la peau d’un petit spationaute dans un vaisseau, avec trois à quatorze autres joueurs, et nous assigne aléatoirement un rôle parmi deux : soit le membre d’équipage (ou crewmate), soit l’imposteur. Les imposteurs doivent tuer le reste de l’équipage, pendant que les crewmates accomplissent une série de tâches et essaient de trouver qui sont les imposteurs pour les expulser.

Among Us est un jeu social en ligne de déduction avec des spationautes ! (Image issue de : https://www.innersloth.com/)

Le jeu fonctionne en deux phases de gameplay : les phases à l’intérieur du vaisseau pendant lesquelles, en tant que membre d’équipage, on doit aller d’une salle à l’autre pour finir nos tâches et mener l’enquête, et les imposteurs essaient de tuer les innocents – et les débats où les joueurs discutent et accusent pour déterminer qui pourraient être les traîtres. Et même si “faire ses tâches”, ça veut juste dire résoudre quelques mini-puzzles très simples, et que tuer un membre d’équipage se fait d’un clic de bouton, jouer à Among Us avec talent requiert pas mal d’entraînement, en particulier parce que le jeu nous demande de passer entre différents ensembles de multi-tâches.

Among Us nous propose une multitude de petits puzzles… mais aussi un tas de tâches implicites en parallèle ! (Image issue de : https://www.innersloth.com/)

Un multi-multi-tasking ?

Quand on est un crewmate dans le vaisseau, on doit se repérer sur la carte, résoudre les petits puzzles, réagir rapidement si le vaisseau est saboté et garder à l’oeil tous les autres joueurs pour pouvoir deviner qui est un allié et qui est un ennemi. On peut même temporairement dévier de son planning pour se rendre dans les pièces spéciales pour observer les caméras de vidéo-surveillance ou vérifier les signes vitaux de ses coéquipiers. Quand on est imposteur, on doit la jouer fine en parodiant les tâches, tendre des pièges aux membres d’équipage et leur échapper après avoir commis un crime, ou même déclencher quelques urgences pour perdre tout le monde. Et en plus, il faut jouer avec son partenaire imposteur sans échanger un mot, et espérer pouvoir s’entraider au prochain débat.

Quand une discussion se déclenche, il faut participer aux échanges pour apporter tous les indices possibles et rapporter les actions suspectes, ou se défendre si on nous accuse d’être un imposteur. Parfois, on doit même décider de se sacrifier pour le bien de son partenaire… ou le trahir pour sauver sa peau ! Et comme cette phase est en temps limités, les crewmates n’ont que quelques minutes pour bien partager ses infos, s’en servir pour reconstituer le dernier round, et rendre leur jugement.

Toutes ces tâches varient en termes de longueur, d’immediateté, de délai avant conséquence et de fonction cognitive… mais tout ça, ça s’accumule pour proposer un exercice agréable et challengeant !

Jouer avec tout le monde

Une autre feature intéressante du jeu, c’est qu’il permet de jouer en “full cross-platform”, c’est-à-dire qu’il permet à des gens de participer à la même partie depuis un ordi, un smartphone ou une console. Ça peut sembler un peu gadget, et juste un moyen de retrouver ses amis, mais en fait, c’est un peu plus que ça. Les plateformes sur lesquelles on joue déterminent souvent le genre de jeux auxquels on joue et donc, logiquement, le genre de joueur que l’on est. Evidemment, il n’y a pas de règle absolue, et chaque joueur est unique ; mais en général, quelqu’un qui joue seulement sur smartphone n’a pas la même expérience de jeu qu’un aficionado du PC.

La plateforme peut aussi influer sur la durée d’une partie et son rythme – pas mal de jeux sur ordis sont par exemple plus orientés sur de la stratégie à long terme et de la réflexion ! Ça peut avoir des conséquences directes sur notre façon de gérer le risque, notre capacité d’anticipation et nos talents d’argumentation…

Pour résumer, Among Us est un pack condensé de puzzles, à la fois explicites et cachés dans le gameplay, et il nous offre des sessions intenses d’action-enquête-déduction entre amis !

Conclusion

Alors : et si Among Us, même si c’est le plus “team unbuilder” de tous les temps, était aussi un moyen efficace d’améliorer son multi-tasking ?

Et n’hésitez pas à me dire en commentaire : est-ce que vous aussi vous oubliez, parfois, qu’il y a des caméras partout dans ce vaisseau ?

J’espère que vous avez aimé cet article – n’hésitez pas à le liker et le partager si c’est le cas ! Et bien sûr, si vous avez une autre idée de jeux qui nous apprennent quelque chose sans qu’on le sache, partagez-la en commentaire.

Salut à tous, et à très bientôt pour la suite de la série !

Leave a Reply

Your email address will not be published.