WGTU #20: Time management – with Stardew Valley (EN/FR)

Let’s discuss how this great indie simulation RPG teaches us to plan ahead and manage our time !

This article is also available on Medium.

This article is available either in video format or in text format — see below 🙂

Before we dive in, the topic for this episode of What Games Teach Us was suggested by a great friend of mine, so big thanks to Chantal for sharing her ideas! And don’t forget that if you too have a suggestion for a game or a topic I could discuss in a future WGTU, you can leave a comment down below, message me on Twitter or send me an email (at mina.pecheux@gmail.com) 🙂

It’s always great to exchange with the community and I think it’s really cool we can build this series together, so feel free to share your thoughts!

Time in video games

And with that said – today, I want to talk a bit about anticipation, planning and time management. Because the truth is: managing your time and planning for the future is something that we do constantly when we play video games.

On the one hand, playing a video game is just like any other activity in your life: it takes time and so you have to arrange your schedule to fit it in. That’s a very “meta” relationship to time and video games – it’s about actually finding the time in your real life to play.

On the other hand, lots of games also incorporate the time as an actual feature, or even an opponent. Sometimes, it’s part of the story itself, like in Majora’s Mask; other games like the infamous Dragon’s Lair require you to react very precisely to the events on screen; lots of MMOs have some quests that you have to finish in a limited time.

But all those examples have something in common: here, the in-game time is very far from realtime. It’s either a story stretching over days condensed to hours with twists and turns, or a very short and contextual notion of reaction time…

Some games simulate a “realish” time system with a day-and-night cycle, for example Minecraft (Image from: https://www.deviantart.com/desinika/art/Day-and-Night-in-Minecraft-306808353)

However, some games try and simulate more of a life-like time system, for example with a day-and-night cycle. Minecraft, Valheim, Don’t Starve, Starcraft: they all have these different phases depending on the position of the sun and the moon. Sure, time is sped up compared to real-life: usually, days and nights last about 10 minutes in real-time. Still, in these games, time is a global variable that impacts many things and that doesn’t stop for anyone. In other words, it’s up to you to adapt to the flow and anticipate so that you’re doing the right thing at the right time.

Recently, one of the games I’ve played and seen use this idea in a very intelligent way, was Stardew Valley.

What is Stardew Valley?

Stardew Valley is an indie simulation RPG that was developed by a single creator, Eric Barone, and that was released in 2016. In this game, you inherit your grandfather’s farm in the country, and you decide to leave your boring corporate job to take over this strange place in Stardew Valley.

Stardew Valley is an indie RPG simulation game where you take over your grandpa’s farm and discover the people of Pelican Town! (Image from: https://www.igdb.com/games/stardew-valley/presskit)

One of the big strengths of the game is that it imposes neither a plan nor a pace. You are free to grow some crops, or enter the mysterious mines, or discover more about your neighbours by walking around the village and talking with them every day. As you progress through the game, you may want to focus more on producing livestock and selling it to further improve your farm, or instead fall in love with one of the NPCs, marry and have children.

This freedom is great, because it lets you wander around and learn more about the valley in your own way; but it also comes with a discrete but important constraint: everything is up to you. In this regard, Stardew Valley is quite similar to Minecraft for example: the player decides what happens, when and where. But I found that Stardew Valley was even more interesting because it quickly shows you the consequences of your choices.

Short or long-time?

Suppose you make your best to visit each and every villager in Pelican Town. Then, after a few days, you’ll have a pretty good idea of who’s who, and you’ll already have engaged in some various relationships with them. If you’d rather focus on the farm, then in just a few hours you’ll have cleared up lots of the boulders and stumps that initially block some of your land.

But the thing is: time isn’t infinite, and every action uses up energy. So you have a limited number of hours and a limited amount of energy to spend during one day. This means that you can’t just speed your way through everything in hope of finishing in time; and conversely if you just stay still to keep your energy… well, the day will be pretty long.

Basically, actions have short and long-time consequences: they immediately use up some energy, but they also make you progress in the story one or way or the other. You have to choose the best trade-offs and anticipate which costly action will bring you closer to your current goal in the future. ‘Cause it’s only by cleverly planning for the upcoming hours, days, weeks and seasons that you’ll become a great farmer…!

Conclusion

So, what if Stardew Valley, in addition to having a great retro-vibe, was also a good way of improving our time management skills?

And please, tell me in the comments: do you too sometimes plant seeds on the last day of the month… just to discover the season has passed and they’re all dead in the morning?

Do you sometimes forget it’s the end of the season and lose all your crops, too…? (Image from: https://www.youtube.com/watch?v=rJDr7PtQwrI)

I really hope you enjoyed this article – don’t forget to like and share it if you did! And of course, if you have any other idea of games that taught us something without us noticing, go ahead and tell us in the comments!

As always, thanks a lot for reading, and see you soon for the rest of this series 🙂

Cet article est disponible sous format vidéo ou texte – voir ci-dessous 🙂

Avant de commencer, le sujet de cette vidéo m’a été suggéré par une très bonne amie, alors un grand merci à Chantal ! Et n’oubliez pas que si vous avez des idées pour de futures vidéos WGTU, aussi bien un sujet qu’un jeu que vous aimeriez que j’étudie, vous pouvez laisser un commentaire sur YouTube, me contacter sur Twitter ou m’envoyer un mailmina.pecheux@gmail.com) 🙂

C’est toujours un plaisir d’échanger avec la communauté et de construire cette série avec vous, alors n’hésitez pas !

Le temps dans les jeux vidéos

Et ceci étant dit – aujourd’hui, je veux parler un peu d’anticipation, de planning et de gestion du temps. Parce qu’en réalité : organiser son temps et prévoir le futur, c’est quelque chose que l’on fait constamment quand on joue à un jeu vidéo !

D’un côté, les jeux vidéos, comme n’importe quelle autre activité, prennent du temps et nous demandent donc d’ajuster notre planning pour leur trouver une place. C’est une relation très “méta” au temps et aux jeux vidéos – ici, on parle du fait de trouver du temps pour jouer dans notre vie de tous les jours.

D’un autre côté, pas mal de jeux incorporent aussi le temps comme une mécanique, ou même un adversaire. Parfois, le temps est au coeur de l’histoire elle-même, comme dans Majora’s Mask ; d’autres jeux comme le terrible Dragon’s Lair nous obligent à réagir très précisément à ce qui se passe à l’écran ; et beaucoup de MMOs ont quelques quêtes à terminer en temps limité.

Mais tous ces exemples ont un point commun : ici, le temps “en jeu” est très différent du temps réel. On parle d’une histoire qui dure plusieurs jours condensées en seulement quelques heures avec des retournements et des répétitions, ou d’une notion très contextuelle du temps de réaction.

Certains jeux implémentent une temporalité “proche de la réalité” avec un système jour/nuit, par exemple Minecraft (Image issue de : https://www.deviantart.com/desinika/art/Day-and-Night-in-Minecraft-306808353)

A l’inverse, certains jeux essaient de simuler un système temporel un peu plus réaliste, par exemple avec un cycle jour/nuit. Minecraft, Valheim, Don’t Starve, Starcraft : ils ont tous ces différentes phases en fonction de la position des astres. Evidemment, le temps est accéléré par rapport à la vraie vie : en général, les jours et les nuits durent une dizaine de minutes. Reste que, dans ces jeux, le temps est une variable globale qui influe sur beaucoup de choses et qui ne s’arrête jamais. Autrement dit, c’est à vous de vous adapter au rythme et d’anticiper pour être au bon endroit au bon moment.

Récemment, j’ai replongé dans un jeu qui, pour moi, utilise brillamment cette idée : Stardew Valley.

Stardew Valley, c’est quoi ?

Stardew Valley est un RPG de simulation indé créé par un seul homme : Eric Barone, qui est sorti en 2016. Dans ce jeu, on hérite de la ferme de notre grand-père à la campagne, et on décide de quitter notre boulot de bureau pour récupérer cet endroit étrange à Stardew Valley.

Stardew Valley est un RPG de simulation indé où vous reprenez la vieille ferme de votre grand-père et découvrez le petite village de Pelican Town ! (Image issue de : https://www.igdb.com/games/stardew-valley/presskit)

Une des forces du jeu, c’est qu’il n’impose ni une direction, ni un planning. On est libre de faire pousser des cultures, parcourir les mystérieuses mines, ou en apprendre plus sur nos voisins en allant se balader dans le village pour parler avec eux. A mesure que l’on progresse dans le jeu, on va peut-être sur concentrer sur la production de nourriture, et la revendre pour améliorer notre ferme ; ou bien on va plutôt tomber amoureux d’un des PNJs, se marier et fonder une famille.

Cette liberté est enivrante, parce qu’elle nous permet de nous aventurer à travers la vallée pour l’explorer à notre façon ; mais elle amène aussi une contrainte discrète et pourtant non négligeable : tout dépend de nous. C’est un peu la même chose qu’avec Minecraft, par exemple : c’est le joueur qui décide ce qui se passe, quand et où. Mais je trouve que Stardew Valley est encore plus intéressant de ce point de vue, parce qu’il nous montre rapidement les conséquences de nos actions.

Court ou long terme ?

Imaginons que votre but est de rendre visite à tous les habitants de Pelican Town. Alors, après quelques jours, vous aurez une bonne idée de qui est qui, et vous aurez déjà noué des relations diverses avec eux. Si vous préférez vous consacrer à votre ferme, alors en seulement quelques heures vous aurez enlevé pas mal des rochers et des souches qui bloquent votre terrain au début de la partie.

Sauf que : le temps n’est pas infini, et chacune de vos actions utilise de l’énergie. Donc vous ne pouvez dépenser qu’un nombre limité d’heures et une quantité limitée d’énergie chaque jour. Cela signifie que vous ne pouvez pas courir d’un lieu à l’autre pour tout finir d’un coup ; mais que si vous restez immobile pour garder votre énergie… la journée risque d’être assez longue.

En gros, les actions ont des conséquences à court et à long terme : elles consomme immédiatement de l’énergie, mais elles nous permettent aussi de progresser dans l’histoire d’une façon ou d’une autre. A vous de choisir le meilleur compromis et d’anticiper pour trouver quelle action coûteuse vous fera le plus avancer vers votre objectif actuel. Parce que ce n’est qu’en planifiant pour les prochaines heures, les prochains jours, les prochaines semaines et même les prochaines saisons que vous pourrez devenir un vrai fermier… !

Conclusion

Alors : et si Stardew Valley, en plus d’avoir une super vibe rétro, était aussi un bon moyen d’améliorer notre gestion du temps ?

Et n’hésitez pas à me dire en commentaire : est-ce que vous aussi, parfois, vous plantez tout un carré de graines… avant de découvrir que la saison est terminée et qu’elles sont toutes mortes le matin suivant ?

Est-ce que vous aussi, parfois, vous oubliez que c’est la fin de la saison et vous perdez toutes vos nouvelles graines… ? (Image issue de : https://www.youtube.com/watch?v=rJDr7PtQwrI)

J’espère de tout coeur que vous avez aimé cet article – n’hésitez pas à le liker et le partager si c’est le cas ! Et bien sûr, si vous avez une autre idée de jeux qui nous apprennent quelque chose sans qu’on le sache, partagez-la en commentaire !

Salut à tous, et à très bientôt pour la suite de la série 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.